Bardage en sapin

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Un bardage est un revêtement constitué de lames posées sur une ossature, dont le rôle est de protéger et de rénover la façade d'une habitation. S'il en existe toute une variété, le bardage en bois, unique par son aspect chaleureux, demeure le plus répandu. Mais reste à choisir l'essence de ce dernier. Red cedar, mélèze, châtaignier ? Et pourquoi pas un bardage en sapin, qui allie esthétique et propriétés isolantes ?

Les caractéristiques du bardage en sapin

Propriétés

Le sapin est un résineux très répandu et peu cher grâce à sa croissance rapide. Parmi les espèces utilisées, on trouvera le sapin du Nord ou encore le Douglas, un sapin rosé aux remarquables qualités mécaniques.

Pour atteindre la classe 3 (dans une classe d'emploi qui en compte 5), appliquée aux bois soumis à des alternances d’humidité et de sécheresse, sans contact avec le sol et sans piège à eau, les différentes espèces de sapin employées en bardage sont généralement soumises à un traitement autoclave.

Lire l'article Ooreka

De nombreux atouts

Le bardage en sapin permet de rénover et de changer l'apparence de tout type de constructions : ossatures bois bien sûr, mais aussi bâtiments en pierre, béton, briques, etc. Ses atouts sont intéressants.

  • Avec son excellente tenue dans le temps, le bardage en sapin est une solution à long terme, particulièrement esthétique et rapide à mettre en œuvre
  • Grâce au traitement autoclave, le bardage en sapin est capable de résister aux attaques des insectes et des champignons, mais aussi aux intempéries.
  • Comme tous les bois, le sapin est un matériau naturellement isolant. Il assure ainsi une meilleure isolation thermique de l'habitation, grâce également à la couche d'air contenue entre la façade et le bardage. Il supprime les ponts thermiques, ces ruptures d'isolation fréquentes dans les bâtiments anciens, tout en améliorant l'isolation phonique.

Un inconvénient principal

Le principal inconvénient auquel on pense est bien sûr l'entretien du bois. Non protégé, le bardage en sapin grisaille sous l'effet du soleil. On peut choisir de le conserver en l'état ou le protéger à l'aide d'une peinture bois ou d'une lasure, à renouveler régulièrement (notez qu'une peinture bois opaque exige un entretien moins fréquent qu'une lasure). 

Installer un bardage en sapin

Dimensions

Les lames de bardage en sapin se déclinent en différentes dimensions, selon les fabricants. Leur épaisseur varie de 15 mm à 18 mm, selon l'entraxe des tasseaux supportant les lames (40 à 65 cm). Leur largeur exposée doit, quant à elle, correspondre à 7,5 fois leur épaisseur.

Consignes d'installation

Une lame d'air, d'une épaisseur de 10 mm minimum, doit impérativement être ménagée entre le bardage en sapin et la façade. Elle est généralement permise par l'épaisseur des tasseaux, comprise entre 22 et 27 mm.

Sens de pose

Il existe ensuite trois sens de pose :

  • la pose à l'américaine, c'est-à-dire à l'horizontale, est très répandue, car elle agrandit visuellement la façade ;
  • la pose scandinave, à la verticale, donne un effet de hauteur mais implique de chanfreiner le bas des lames en biseau pour faciliter l'évacuation des eaux de pluie ;
  • la pose en oblique enfin est particulièrement élégante, mais plus complexe à mettre en œuvre.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Prix et points de vente

Les bardages en sapin sont disponibles dans les magasins de bricolage, les enseignes spécialisées et les sites de commerce en ligne. Le prix du bardage en sapin varie en fonction de l'épaisseur, de la qualité des lames et du fabricant. Comptez en moyenne 20 à 25 €/m².

Lire l'article Ooreka
Lambris et bardage

Lambris et bardage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur l'achat, les techniques de pose et l'entretien
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider