Sommaire

  • Le bardage plein
  • Comment assembler un bardage clin ?

Le bardage plein

Le bardage à lames clins bois, est de loin le bardage le plus fréquemment rencontré dans le revêtement des façades :

  • essentiellement en bois ou en matériau composite, ce type de bardage possède une grande variété d'assemblages, ses différents profils le prouvent ;
  • de dimensions identiques, mais de profils imposés, le bardage en métal ou en PVC ne permet pas autant de fantaisie.

Pour la pose de bardage bois, deux types de rendu des façades sont envisageables :

Comment assembler un bardage clin ?

Pour un bardage clin, selon le profil des lames et le concept retenu, l'assemblage des lames de bardage en bois peut s'effectuer de plusieurs façons :

  • à emboîtement visible ou invisible :
    • les lames sont emboîtées les unes dans les autres grâce à des languettes, la présence ou non de rainures rend l'emboîtement plus ou moins visible,
    • ce procédé est le plus rencontré, sa mise en œuvre est facile et régulière,
    • les languettes sont toujours dirigées vers le haut,
    • pour une pose horizontale ou verticale ;
  • à recouvrement horizontal, dit « à clin » au sens propre du terme :
    • ce procédé est le plus traditionnel, l'écoulement de l'eau est optimal, l'humidité ne pouvant s'introduire entre les lames,
    • les lames sont posées horizontalement en partant du bas, chaque nouvelle lame recouvre en partie la précédente, en général de 2 à 3 cm,
    • les lames sont clouées sur des voliges avec des pointes inox,
    • n'oubliez pas de majorer votre surface au moment de l'achat pour prendre en compte ce recouvrement (entre 20 % et 30 % selon la largeur des lames) ;
  • à chevauchement bords droits :
    • procédé simple, pour pose horizontale ou verticale,
    • les lames à bords droits possèdent un profilé permettant le chevauchement,
    • pour une pose horizontale ou verticale,
    • assemblage un peu moins stable dans le temps ;
  • à couvre-joints :
    • ce procédé rustique, souvent retrouvé dans les anciennes constructions agricoles, présente une bonne étanchéité,
    • les lames sont posées verticalement bord à bord, des lattes de dimensions plus réduites recouvrent chaque joint,
    • pour une pose horizontale ou verticale,
    • inconvénient : procédé grand consommateur de bois et de pointes ;
  • bord à bord : c'est le cas des lames bombées qui ne possèdent ni languette, ni rainure.
Si vous souhaitez trouver un pro pour installer un bardage, nous pouvons vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes de votre région qui établiront un devis gratuit.

Lambris et bardage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur l'achat, les techniques de pose et l'entretien
Télécharger mon guide
Lambris et bardage