Bardage mélèze

Vous devez choisir un nouveau revêtement pour l'extérieur de votre habitation ? Voici ce que vous devez savoir sur le bardage mélèze.

Présentation du bardage en mélèze

Le bardage en bois est de loin le bardage le plus utilisé en matière de revêtement des façades. Le bois l'emporte pour son aspect chaleureux et naturel, sa grande variété d'aspects, de teintes. Le bardage bois extérieur se définit par :

Bardage mélèze
  • sa composition : dérivés du bois, bois massif ou contrecollé ;
  • sa forme : lames (ou clin bois), bardeaux ou panneaux ;
  • son traitement, qui permet un renforcement de ses propriétés : par oléothermie, rétification, ou autoclave ;
  • son essence, notamment le bardage mélèze ;
  • sa finition : le bardage peut être peint, scié, brut, raboté, lasuré, etc ;
  • sa classe, de 1 à 5, qui détermine sa résistance à l'humidité.

Bardage mélèze : la résistance

La résistance du bardage mélèze aux intempéries, ainsi que sa durée dans le temps, varient aussi avec d'autres facteurs, en particulier l'emploi qu'il subit.

Le maintien face à l'humidité dépendra des conditions climatiques environnementales, en plus de la ventilation et du drainage du matériau.

Ainsi, à chaque type de montage du bardage mélèze, il sera recommandé de rattacher une classe particulière de bois. Ceci est conforme au DTU 41.2 « Revêtements extérieurs en bois » (les DTU étant des documents donnant les règles techniques qui sont relatives à l'opération de travaux de construction spéciaux).

Bardage mélèze et environnement

Avez-vous entendu parler du bois certifié PEFC ? Il s'agit d'un bois issu de forêts qui sont gérées durablement, ce qui signifie qu'elles sont exploitées en fonction des critères de replantation, les arbres sont espacés et la faune et la flore sont respectées.

Pensez à la planète et à ses forêts ! Lorsque vous achetez votre bardage bois extérieur vous pouvez repérer et adopter le logo PEFC, vous ferez alors un pas vers une démarche écologique et responsable.

Bardage mélèze : les classes du bois

Évidemment, le bois en extérieur devra être capable de supporter toutes les intempéries, surtout la présence de l'eau, son exposition à l'humidité.

Par conséquent, ont été établies 5 classes d'emploi, permettant de choisir le bois selon le milieu dans lequel il sera mis en place.

Un bois de classe 1 devra toujours rester sec, alors qu'un bois appartenant à la classe 5 pourra sans aucun souci être exposé en permanence à l'eau.

Bon à savoir : il est conseillé cependant de retenir un bois de classe 3, et cela même si son exposition est moindre.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
FM
f. mérat

architecte | actes-architecture@orange.fr

Expert

EB
eric bigot

expert bâtiment

Expert

guy goepfert

fabrication et distribution de revetements décoratif bio | jadecor

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !